Sidney Bechet en musique

Vous avez forcément dansé sur l’un de ses morceaux. Vous avez rêvé devant Midnight in Paris, dont il a composé le morceau phare. Vous connaissez sa musique sans connaître l’homme. Il est vrai, qu’il a longtemps été mis dans l’ombre de Louis Armstrong. Pourtant Sidney Bechet est un clarinettiste et saxophoniste de renom, figure de sa génération et maître des nouvelles. 

Dans sa famille, tout le monde joue d’un instrument. Il découvre la clarinette à 8 ans grâce à l’un de ses frères. Originaire de la classe moyenne créole de la Nouvelle Orléans, Sidney Bechet joue d’abord, en famille, des valses et des quadrilles (pour avoir une idée de ce que c’est, on clique ici). Il découvre le ragtime dans les ballrooms et les bordels de la Nouvelle-Orléans. A 19 ans il quitte sa ville pour Chicago : le début d’une vie de tournées mondiales.

 

En 1924 il joue avec le groupe de Duke Ellington, les Washingtonians, mais se fera virer car il manquait trop de concerts. Sidney Bechet n’a jamais pu enregistrer avec eux, mais il a certainement joué ce morceau en live.

De 1925 à 1929, il part en tournée européenne avec la Revue nègre et Joséphine Baker (Osée Joséphine ici ou encore ici). Lors de cette tournée une altercation éclate avec un autre membre du groupe, Sidney Bechet lui tire dessus. Personne ne meurt mais trois personnes sont blessées. Sidney fera 11 mois de prison à Fresnes et n’aura plus le droit de revenir en France.

Exclu de l’Hexagone, il entame une tournée mondiale dans l’orchestre de Noble Sissle. Parmi ses titres les plus connus de cette période.

Dans cette même période des années 1930, Sidney Bechet s’associe avec son ami trompettiste Tommy Ladnier avec qui il fonde son propre groupe, les New Orleans Feetwarmers. A la même période, les deux compères montent une entreprise de tailleur pour hommes (qui fera faillite).

Sidney et Louis

Sidney et son meilleur rival, Louis Armstrong, enregistrent à plusieurs reprises ensemble, dans les années 1920 d’abord puis plus tard en 1952, rejoints par Django Reinhart.

Sidney Bechet, un précurseur

Précurseur dans son domaine, Sidney Bechet exécute des séances de re-recording. Nous sommes en 1941, personne n’avait jamais osé enregistrer seul tous les instruments. Tour à tour, il joue de la basse, de la batterie, du piano, de la clarinette et du ténor : cette performance donnera Sheik of Araby.

1949, le grand retour en France.

Sidney Bechet joue pour le concert d’ouverture du festival de Paris aux côtés de Charlie Parker et Kenny Clark. Il ne pouvait rêver un meilleur accueil dans son pays de cœur. Car Sidney Bechet aime la France et lui témoigne en chanson.

Bechet et le cinéma

Dans les années 1950 il ajoute à son activité foisonnante la composition pour le cinéma. Il écrit la bande son du film Série noire de Pierre Foucaud sorti en 1954 et celle de Ah! Quelle équipe de Roland Quignon sorti en 1957.

Vous pouvez aussi découvrir sa musique pour L’inspecteur connaît la musique de Jean Josipov, sorti en 1956.

 


				

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *