L’art de l’affiche

By 0 No tags Permalink 2

C’est une devanture devant laquelle on ralentit invariablement le pas tant les belles affiches et les objets anciens qui y sont exposés attirent le regard.

Au 18 de la rue Choron, dans le 9e arrondissement, l’enseigne « Estampe Moderne et Sportive » renvoie pourtant quelques mètres plus loin, au 10 rue Milton, à la Galerie M. Là, entre d’impressionnantes piles d’affiches publicitaires géantes datant pour les plus anciennes de 1880 officie Pierre-André Jullien, le gardien du temple. Informaticien de formation, il rejoint l’équipe de la petite entreprise de son ami Emmanuel Lopez en 1994 et l’aide à prendre le virage Internet. Non content d’avoir accompli sa mission – la galerie envoie des affiches dans le monde entier depuis son site masterposters.fr

15608414_10154860339806340_427078444_o 15628680_10154860339576340_1336217368_o

Pierre est devenu une sorte d’historien de l’affiche publicitaire, pour le plus grand plaisir des collectionneurs, décorateurs et autres curieux poussant la porte de la galerie. C’est grâce à Pierre que je sais maintenant que l’illustrateur et affichiste français le plus prolifique des années 20 et 30 est Roger Broders , dont j’ai depuis découvert les fameuses affiches touristiques. Le succès actuel des affiches publicitaires françaises, dont le prix va grosso modo de 500 à… 18 000 euros ( !), Pierre l’explique notamment par l’insouciance et la légèreté qui caractérisait la France de l’entre-deux guerres : «Montée du fascisme, guerre civile…  Chez nos voisins européens l’ambiance n’était pas des plus légères, ce qui se ressent dans les affiches d’époque. Et pendant ce temps nous nous faisions la fête ! C’est pour ça qu’on a rien vu venir… Mais du coup nos affiches à nous sont pleines de vie, très créatives ».

Tout en parlant Pierre me dévoile les trésors de la boutique et ce sont de véritables œuvres d’art qui défilent sous mes yeux. Je découvre Villemot et ses célèbres affiches pour Orangina ou Bally, je tombe aussi sur « du » Braque ou « du » Warhol…Ce sont les couleurs surtout qui me marquent : profondes ou pétillantes, elles m’absorbent totalement, comme peuvent le faire les toiles des grands maîtres. Je pense aux affiches d’aujourd’hui, tristement réalistes, et je me dis que nos publicitaires gagneraient à se remettre à l’illustration. De beaux aplats de couleurs, un trait juste, un peu d’imagination… Voilà qui nous ferait davantage rêver que des photos retouchées…

 

Galerie Estampe moderne et sportive

Lundi au samedi de 10h à 19h30

masterposters.fr

 

 

Par Asha Meralli

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *